Nous cherchons
pour vous
le bien dont
vous rêvez

Quelle différence y’a t’il entre un Bon Chasseur (Immo) et un Mauvais Chasseur (Immo) ?

2 Mar

Je vous vois déjà sourire derrière votre écran :-) Les Inconnus étaient précurseurs et nous ont régalés avec un sketch aujourd’hui culte. https://youtu.be/4kJ4ojtHJ4M

Mais la question mérite aussi d’être posée pour le Chasseur Immobilier, non ?! Aujourd’hui on peut dire que le métier de Chasseur Immobilier fait partie du paysage immobilier même s’il est beaucoup plus développé sur certains secteurs géographiques et notamment les grandes agglomérations. Alors « Comment choisir Le Bon chasseur Immobilier? ».

« Le Mauvais Chasseur c’est la gars qui a un fusil, il voit un truc qui bouge, il tire. Le Bon chasseur il a un fusil, il voit un truc qui bouge il tire…mais c’est un bon chasseur. (…) Y a le viandard et le non viandard. » Telle est la définition du Bon et du mauvais chasseur pour les Inconnus. Mais est-ce plus clair?

Pour le Chasseur Immobilier c’est à peu près la même chose ;-)

Le Bon chasseur intervient dans le cade de la Loi Hoguet. Son fusil est sa carte professionnelle de transaction qui lui a été délivrée par la CCI de son lieu d’activité et le fait que son client lui a signé un mandat de recherche en bon et dû forme avant de démarrer sa mission. Donc pas de carte professionnelle…pas de Bon Chasseur.

Les autres caractéristiques du Bon Chasseur Immobilier selon nous sont les suivantes :

  1. LA TRANSPARENCE : un Bon Chasseur (Immo)n’accepte pas toutes les missions à n’importe quelles conditions. Son rôle de conseil passe par l’analyse de la faisabilité de votre projet d’acquisition. Les chances de succès d’une chasse réside dans une bonne analyse de vos attentes et l’adéquation avec le marché immobilier. Si les critères de recherche (emplacement, caractéristiques, budget) ne collent pas avec la réalité du marche, le Bon Chasseur doit vous le dire et vous expliquer en quoi votre recherche n’est pas réalisable quitte à perdre un prospect. Mais pour cela il faut respecter le point suivant.
  2. L’ÉCOUTE : le Bon Chasseur (Immo) passe du temps avant d’accepter une mission à vous écouter. C’est la base de la Découverte Client! Et non ce n’est pas du temps perdu. Une bonne découverte client permet de comprendre les raisons de l’achat, détecter les freins éventuels, recadrer éventuellement le cahier des charges. C’est du temps gagné pour le Bon Chasseur (Immo) dans la sélection du futur bien. Pour le Client c’est le signe que le Chasseur (Immo) n’est pas un « viandard » puisqu’il prend le temps de s’intéresser aux acheteurs au delà du projet.
  3. LA MÉTHODE : un Bon Chasseur (Immo) dispose d’un bon réseau, d’une parfaite connaissance du secteur géographique de recherche et de bonnes relations avec les différents acteurs immobiliers. Il sait en fonction des spécificités de votre projet où chercher et vous conseiller sur des secteurs auxquels vous n’auriez pas pensé. Un Bon Chasseur dispose d’outils lui permettant d’être plus efficace dans sa recherche et dans ses comptes rendus. Enfin un Bon Chasseur (Immo) doit qualifier les biens avant de les proposer à ses clients. Nous pensons qu’une bonne qualification ne peut se faire sans avoir visiter le bien avant. Comment décrire un bien et son environnement, ses points positifs et négatifs si vous ne l’avez pas visité??? Ainsi même sur un marché hyper tendu, un Bon chasseur doit avoir visité le bien qu’il propose avant de le proposer à ses clients. C’est pour cela que nous fonctionnons avec la vidéo afin de gagner du temps et répondre à la tension du marché et à la nécessaire réactivité.
  4. LE SUIVI : un Bon Chasseur (Immo) s’engage à vous tenir informé des démarches et avancées de sa mission. C’est contractuel et la contrepartie du mandat que vous lui confié notamment quand il est exclusif mais c’est crucial. Car au delà des obligations juridiques, l’efficacité du chasseur repose sur la bonne connaissance des goûts et attentes de ses clients ce qui lui permet de proposer des biens s’approchant au maximum du bien idéal. Son rôle n’est pas de vous noyer sous les propositions non qualifiées. Plus vous échanger avec votre chasseur plus il vous connaît et plus ses propositions sont pertinentes. Chaque proposition doit faire l’objet d’un compte rendu détaillé vous permettant d’avoir le maximum d’informations objectives, transparentes et validées sur le bien proposé et vous donner envie de le visiter sans mauvaise surprise.
  5. PLURICOMPÉTENT : un Bon Chasseur (Immo) doit également être capable d’analyser des Pv d’AG, détecter les points problématiques dans les diagnostics immobiliers, avoir des connaissances en technique du bâtiment, savoir estimer la valeur d’un bien et négocier pour vous aux meilleures conditions (quand c’est possible:-) Il doit connaître les différentes mesures fiscales s’il vous accompagne pour un investissement locatif et savoir calculer une rentabilité.
  6. L’ABSENCE DE CONFLIT D’INTERÊT : un Bon Chasseur (Immo) ne fait que de la Chasse ou du moins à 90%! Titulaire d’une carte professionnelle, la Loi lui permet de vendre un bien comme un agent immobilier traditionnel. Néanmoins nous pensons qu’être à la fois côté vendeur et côté acheteur enlève la neutralité nécessaire à un conseil objectif. De plus quand vous êtes à la recherche de Mandat de vente vous n’êtes pas entrain de chercher le bien pour votre client acquéreur. Chacun son métier!
  7. LA CONFIANCE : ce dernier point n’est pas une qualité à proprement parlé mais un critère essentiel de sélection qui découle de tous les points précédents. La transparence, le conseil, les compétences, le suivi participent de la confiance. Le Chasseur Immo sera vos yeux et vos oreilles, sans confiance réciproque la mission sera difficilement fructueuse.

Enfin, le Bon Chasseur (Immo) est également celui avec lequel le feeling passe! Il est donc important de le rencontrer. Vous n’avez plus qu’à vous mettre en chasse du Bon prestataire!

Publié par Alexa MORTIER.